Article mis en avant

En refermant Rouge impératrice, on se surprend à rêver à un monde, à une langue à construire

« Rouge impératrice est une formidable histoire d’amour et on l’acceptera comme telle parce qu’elle est une mise en abyme de l’utopie politique : un homme et une femme entrent en relation en tant qu’êtres entiers, n’exigeant rien de l’autre, n’attendant pas d’être complété. » Continuer de lire En refermant Rouge impératrice, on se surprend à rêver à un monde, à une langue à construire

Article mis en avant

MALOYA, un spectacle pour tenter de raconter l’intime réunionnais*

Sergio Grondin est porté sur scène par les lumières efficaces et belles d’Alain Cadivel. La musique électronique de Kwalud nous entraîne dans de martelantes nappes sonores aux beats synthétiques. Et ce « théâtre-récit » est transcendé par la mise en scène de David Gauchard. Continuer de lire MALOYA, un spectacle pour tenter de raconter l’intime réunionnais*

Article mis en avant

Audur Ava Olafsdottir donne voix à celles qui se retiennent, saluée par le Médicis étranger 2019

« Blotti dans sa couette en duvet de canard, le poète ignore tout du phoque qui se débat dans ma tête, il tend les bras vers moi, je le laisse faire et je cesse de m’accrocher aux mots, demain matin ils auront disparu, j’aurai perdu mes phrases. Chaque nuit, j’en perds quatre. » Continuer de lire Audur Ava Olafsdottir donne voix à celles qui se retiennent, saluée par le Médicis étranger 2019

Article mis en avant

Petrusmok réédité à Maurice chez l’Atelier des nomades

« L’île Maurice est un pâté de roches dans l’océan Indien où, sur un fond de colonialisme négrier, vivote une pseudo-civilisation dont chaque communauté de l’île revendique le monopole ». C’est ainsi que démarre Petrusmok de Malcolm de Chazal. Une critique acerbe, pleine de paradoxe de l’île qui l’a vu naître le 12 décembre 1902, mais pour laquelle, il voue une affection sans borne. Petrusmok est un … Continuer de lire Petrusmok réédité à Maurice chez l’Atelier des nomades

Article mis en avant

La Tribune des Tréteaux : à propos de Loin des Hommes de Vincent Fontano*

Par Halima Grimal qui revient sur la dernière pièce de Vincent Fontano présentée à l’île de La Réunion en ce moment par la compagnie Kèr Béton. L’histoire de la pièce : « Un soir, tard dans une station-service, un homme et une femme se croisent, ils ne se connaissent pas. Ce regard échangé va entrer en résonance avec leurs vies : leurs vies de paumées, leurs … Continuer de lire La Tribune des Tréteaux : à propos de Loin des Hommes de Vincent Fontano*

Article mis en avant

« HEUREUX QUI COMME ULYSSE » ou le retour de Raharimanana

« Si la question du revenir hante tout écrivain en exil, cela semble plus apparent encore dans le cas de la littérature malgache. Parmi les œuvres de la Grande Île récemment produites en français, un thème semble récurrent, celui du retour toujours intranquille à la terre natale. » Continuer de lire « HEUREUX QUI COMME ULYSSE » ou le retour de Raharimanana

Le fils reçoit le Prix Sony Labou Tansi 2019

C’est devant une salle comble que la dramaturge Marine Bachelot Nguyen a reçu ce mardi 1er octobre 2019, le prix Sony Labou Tansi, dans le cadre du festival des Francophonies en Limousin. Elle a confié être « très émue par le jeu des lycéens qui ont mis en voix » sa pièce. La grande salle du Centre culturel Jean Moulin à Limoges résonne encore du monologue de … Continuer de lire Le fils reçoit le Prix Sony Labou Tansi 2019

Avec Un soleil en exil, le dernier Samlong invite en Creuse

  Le dernier roman de Jean-François Samlong, Un soleil en exil, revient sur la tragique histoire des enfants de la Creuse. Lui-même a failli en être. Il se met dans la peau d’un personnage prénommé Héva Lebihan pour donner corps, donner la parole à ces enfants blessés par l’inconscience d’un État qui les a arrachés à leur île, à leurs parents, à leur famille. Ce … Continuer de lire Avec Un soleil en exil, le dernier Samlong invite en Creuse

Article mis en avant

SIKA MILA, un album solaire signé M’TORO Chamou

Sika Mila, le dernier album de Mtoro Chamou est une petite merveille. On se souvient de l’ébauche du morceau qu’il avait interprété pour la première fois sur la scène du Milatsika en 2008, avec son frère Mikidache. Envoûtant. Le clin d’œil au festival Milatsika était tout trouvé. L’a-t-il fait exprès ? Milatsika en kibushi, le parler malgache de Mayotte veut dire « Nos traditions ». En mahorais Usika … Continuer de lire SIKA MILA, un album solaire signé M’TORO Chamou

Soumette Ahmed tente d’En finir avec Bob à Moroni, ce samedi 9 mars

Beaucoup de stress, mais aussi beaucoup de rires tout à l’heure à l’issue du filage de la pièce En finir avec Bob, dans la grande salle de l’alliance française de Moroni. Les tableaux s’enchaînent, la pièce offre une belle mosaïque. Picturalement, c’est un bonheur pour les yeux, le travail de la lumière est très beau, grâce aux propositions de Samir Houmadi. Alors qu’à l’intérieur, la … Continuer de lire Soumette Ahmed tente d’En finir avec Bob à Moroni, ce samedi 9 mars

Article mis en avant

Mourchid Baco, l’exilé enraciné

  Lors de sa tournée au mois de décembre, à Mayotte, Mourchid Baco, chanteur, poète, auteur compositeur mahorais, nous a accordé un entretien. Il revient pour la revue PROJECT-ILES sur ses débuts, son lien à l’île et sur son dernier album qui doit sortir courant 2019. PROJECT-ILES : Baco, parle-moi de ton enfance. Quel enfant étais-tu ? Qui était Baco, enfant ? Mourchid Baco : Ah ouais ! Mais c’est … Continuer de lire Mourchid Baco, l’exilé enraciné

Article mis en avant

« Beaucoup de femmes se sont vues, ou se voient en partie, dans Binta et elle aurait tout aussi bien pu être réelle. », Abubakar Adam Ibrahim.

Abubakar Adam Ibrahim est sans doute l’une des grandes révélations de cette rentrée littéraire 2018. Originaire du Nord du Nigéria, son nom est apparu dans la première sélection du Prix Femina, finalement attribué à Philippe Lançon, pour son roman Le lambeau (Gallimard). La Saison des fleurs de flamme publié en France aux éditions de l’Observatoire a été saluée par la critique, à raison. C’est le … Continuer de lire « Beaucoup de femmes se sont vues, ou se voient en partie, dans Binta et elle aurait tout aussi bien pu être réelle. », Abubakar Adam Ibrahim.

Article mis en avant

Le Grand Prix de traduction de la Ville d’Arles 2018 à Elisabeth Monteiro Rodrigues

Les traducteurs et traductrices sont ces passeurs qui sont trop souvent laissés dans l’ombre. Cette ombre parfois imposante de l’écrivain démiurge. Mais arrive parfois que le sort fasse bien les choses et rétablisse un peu de « justice ». Un peu de lumière pour ces créateurs, et créatrices de passerelles avec la magie de la langue, des langues. Justement, Elisabeth Monteiro Rodrigues vient de remporter le Grand Prix … Continuer de lire Le Grand Prix de traduction de la Ville d’Arles 2018 à Elisabeth Monteiro Rodrigues

Article mis en avant

Big Jim remet le couvert et promet un sacré gueuleton

Les nouvelles en provenance d’Outre-Atlantique ne sont pas très bonnes, c’est le moins que l’on puisse dire. Aux élections des midterms qui ont eu lieu ce mardi 6 novembre aux USA, le parti démocrate a désormais la majorité de la chambre des représentants, tandis que le parti républicain assoit sa domination au Sénat. Pour se consoler de trumpisation des esprits, il faut lire ou relire A … Continuer de lire Big Jim remet le couvert et promet un sacré gueuleton

Article mis en avant

« Au milieu des cataclysmes, des fureurs, des haines, il y a toujours un sourire qui affirme la présence de l’humanité »

Mbarek Ould Beyrouk, romancier mauritanien signe aux éditions Elyzad en septembre 2018 : « Je suis seul ». Un très beau roman qui interroge sur la question du fanatisme. Et des conditions de bascule. Un personnage caché dans un village assiégé descend en lui-même pour tenter de comprendre ce qui a mené à ce chaos. Tout le long du roman, il attend que son ex-femme, chez qui il … Continuer de lire « Au milieu des cataclysmes, des fureurs, des haines, il y a toujours un sourire qui affirme la présence de l’humanité »

Article mis en avant

Le journaliste Zola à la reine Fatouma Djombé, reine de Mohély

  « Se sentir la continuelle et irrésistible nécessité de crier tout haut ce qu’on pense, surtout lorsqu’on est seul à le penser, et quitte à gâter les joies de sa vie ! » E. Zola, Préface à Une campagne, 1882.   Alors que la reine Fatouma Djombé (sic) en visite à Paris, est venue demander la protection de La France dans les conflits qui opposaient les sultans … Continuer de lire Le journaliste Zola à la reine Fatouma Djombé, reine de Mohély

Article mis en avant

« Je suis seul », un roman sublime sur le dégoût du fanatisme et la foi en la vie

  Je suis seul, le dernier très beau roman de Mbarek Ould Beyrouk est une introspection d’un personnage qui n’est d’ailleurs pas nommé, mais qui est reclus dans une petite chambre, quand son village est pris d’assaut par des fanatiques islamistes. Il est le descendant de Nacerdine, un mystique et un grand chef tribal que le personnage principal évoque et invoque pour qu’il vienne le … Continuer de lire « Je suis seul », un roman sublime sur le dégoût du fanatisme et la foi en la vie

« Excellence, Azali Assoumani, assumez votre mission ou partez »

Lettre ouverte au Président de l’Union des Comores Excellence, Monsieur le Président Azali Assoumani Une jeune fille vient de trouver la mort sur une plage du Nord de Mayotte dans la nuit du samedi au dimanche 16 septembre. Les gendarmes lui donnent 8 ans. La méchanceté nous ferait dire que la brièveté de sa vie vous incombe à vous personnellement. Vous avez été, Monsieur le … Continuer de lire « Excellence, Azali Assoumani, assumez votre mission ou partez »

Article mis en avant

Ma fille, une mise à l’épreuve du père signée Naidira Ayadi

Beaucoup d’émotions et un sentiment mêlé surtout quand on est père après avoir vu Ma fille, le dernier film de Naidira Ayadi avec comme rôle principal, le grand Roschdy Zem. A l’approche des fêtes de Noël, les mères ressentent toujours les choses. La mère, donc appelée Latifa (jouée par Darina Al Joundi) pense à sa fille partie pour des études de coiffure à Paris. Elle … Continuer de lire Ma fille, une mise à l’épreuve du père signée Naidira Ayadi

La romancière et journaliste Faïza Soulé, l’objet de menaces récurrentes aux Comores

Notre ami romancière et journaliste, Faïza Soulé Youssouf fait l’objet de nombreuses menaces de la part du Ministre de l’intérieur comorien depuis le référendum du 30 juillet 2018. Faïza Soulé a été rédactrice en chef du journal d’Etat Al-watwan, elle est correspondante de la rédaction radio de Mayotte 1ère. L’objet de la colère du Ministre de l’Intérieur comorien : un « live Facebook » réalisé par … Continuer de lire La romancière et journaliste Faïza Soulé, l’objet de menaces récurrentes aux Comores

Les œuvres complètes de Jacques Roumain désormais disponibles dans une belle collection du CNRS Editions

Rencontre avec l’universitaire et critique littéraire Yves Chemla, qui a permis cette réédition. Titulaire d’un doctorat consacré à La Question de l’autre dans le roman haïtien contemporain (1999, La Sorbonne-Paris 4), il est l’un des meilleurs spécialistes de la littérature haïtienne.  Ce volume des œuvres complètes du Haïtien Jacques Roumain, est le septième de la collection « Planète Libre » chez CNRS éditions. C’est un ouvrage dense qui rassemble … Continuer de lire Les œuvres complètes de Jacques Roumain désormais disponibles dans une belle collection du CNRS Editions

Article mis en avant

Fanon reprend vie dans L’insurrection de l’âme de Raphaël Confiant

Dans l’un de ses derniers textes, L’insurrection de l’âme aux éditions Caraïbéditions, l’écrivain martiniquais, Raphaël Confiant propose une autobiographie imaginée du médecin et essayiste engagé Frantz Fanon. Rencontre.   PROJECT-ILES : D’abord ce roman est un vrai plaisir de lecture. On fait d’abord connaissance avec un homme avant d’avoir à faire avec le médecin, praticien, philosophe et militant politique. Pourquoi avez-vous opté pour le « je » ? Raphaël … Continuer de lire Fanon reprend vie dans L’insurrection de l’âme de Raphaël Confiant

Article mis en avant

« Ne pas entretenir des colères, mais susciter des lucidités »*

©Simon Gosselin   Un comédien seul en scène s’avance dans la Nouvelle Salle de la MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis à Bobigny. Des néons surélevés sur des pieds à roulettes bordent la scène. Des lumières qui font penser à une rue. Le comédien est vêtu d’un jogging noir et d’un débardeur blanc, de baskets blanches, une barbe fournie. Il s’avance vers le … Continuer de lire « Ne pas entretenir des colères, mais susciter des lucidités »*

Article mis en avant

Etienne Minoungou passe la main pour continuer de « tisser le courage »

« Donner aux créateurs africains un espace de travail pour réaliser leur projet », voilà le projet du festival Les Récréâtrales qu’a dirigé Etienne Minoungou, dramaturge et comédien, depuis son lancement dans les années 2000. Il a aujourd’hui passé la main à un jeune qu’il a vu émerger et accompagné. L’ancien directeur du festival Les Récréâtrales, qui se déroule en ce moment revient pour la revue PROJECT-ILES … Continuer de lire Etienne Minoungou passe la main pour continuer de « tisser le courage »

L’écriture pour conjurer le Li Fet Mat chez Azouz Begag

Mémoires au soleil, le très beau roman d’Azouz Begag vient de paraître aux éditions du Seuil (le 1er mars 2018). L’écrivain revient pour la revue PROJECT-ILES sur ce texte fort, et exigeant. L’oeuvre de la maturité, comme l’explique l’écrivain, dans cet entretien. Copyright photo : Astrid Di Crollalanza PROJECT-ILES : D’abord, quelle est la genèse de ce livre Mémoires au soleil ? L’hommage au père … Continuer de lire L’écriture pour conjurer le Li Fet Mat chez Azouz Begag

Article mis en avant

Revenir, un roman coup de poing signé Raharimanana

      Roman intimiste, texte d’introspection pourrait-on dire en refermant ce roman si vivant, si beau, si violent aussi. Moins que les précédents à quelques détails près. L’écrivain narrateur fait d’ailleurs un vœu dans le cahier 3 de la page 38 qu’il « veut que la beauté domine son monde ». Et pourtant la paranoïa le guette dans cet exil qu’il s’apprête à quitter parce qu’il … Continuer de lire Revenir, un roman coup de poing signé Raharimanana

Azouz part à la recherche de Begag dans Mémoires au soleil

Mémoires au soleil, dernier roman d’Azouz Begag est un texte bouleversant sur l’identité, la filiation, la mémoire franco-algérienne. On suit un père frappé par la maladie d’Ali Zaïmeur et qui fait des fugues. Un jeu de piste entre le père et le fils (nommé Azouz et son frère Nabil) chargé par la mère de le retrouver. Alors qu’ils habitent à ce qui s’apparente à la … Continuer de lire Azouz part à la recherche de Begag dans Mémoires au soleil

Article mis en avant

YAPANA de Richard Beaugendre : entre émotions et prise de conscience

Richard Beaugendre, c’est d’abord une voix. Une belle voix, une présence sur scène. Il présente aujourd’hui, son nouvel album, YAPANA, qui comporte 8 titres. Fin observateur de la société mauricienne, l’auteur compositeur « s’adresse à la conscience collective (…). Du blues dans la voix, portée sur une énergie rock libérée par le jazz, Richard Beaugendre livre un album aux sonorités contemporaines et aux accents mauriciens. Les tableaux présentés sur ce … Continuer de lire YAPANA de Richard Beaugendre : entre émotions et prise de conscience

Article mis en avant

AfroSoul : très bel album hip hop soul de Ahamada Smis

PROJECT-ILES : Ahamada Smis, vous êtes apparu sur la scène musicale comorienne de la diaspora il y a quelques années avec Être (en 2010). Un très bel album mélangeant slam et sonorités comoriennes. Vous revenez avec Afrosoul. Quelle est l’histoire de ce nouveau projet ? Un voyage encore ? Ahamda Smis : Afrosoul est un album hip-hop soul composé à partir de musiques traditionnelles des Comores … Continuer de lire AfroSoul : très bel album hip hop soul de Ahamada Smis

Article mis en avant

Éditorial : Project-îles vous convie à une escale à Mayotte

Après avoir réalisé le tour littéraire de l’océan Indien, Comores–Madagascar–Maurice–Zanzibar–Mozambique–Réunion, Project-îles jette l’ancre dans les eaux troubles de Mayotte, conscient des écueils représentés par les récifs idéologiques. Les uns se poseraient la question de l’opportunité d’une telle escale, les autres la salueraient tout en restant dubitatifs sur son sens. Nous laissons, aux uns et aux autres, la responsabilité de leurs opinions tout en les invitant, tous, à un accueil … Continuer de lire Éditorial : Project-îles vous convie à une escale à Mayotte

Article mis en avant

Littérature comorienne, littérature en éveil, littérature qui trace son chemin…

En cette rentrée littéraire, les critiques ne tarissent pas d’éloges pour Anguille sous roche du jeune romancier comorien, Ali Zamir, 27 ans. « Roman étourdissant et envoûtant, aussi ample que L’art de la joie de Goliarda Sapienza par la beauté de son héroïne et la force de sa langue, Anguille sous roche est un miracle littéraire », écrit Laurent Boscq, cité en quatrième de couverture du premier … Continuer de lire Littérature comorienne, littérature en éveil, littérature qui trace son chemin…

Article mis en avant

Tropique de la violence, de Nathacha Appanah : « C’est un roman de l’humanité et des inhumanités. »

Tropique de la violence, le dernier roman de la romancière mauricienne Nathacha Appanah doit paraître dans la collection blanche chez Gallimard, le 25 août 2016. Nous l’avons lu et apprécié, nous partageons avec vous un entretien avec l’auteure de ce roman d’une violence inouïe, et d’une infinie tendresse. Nous sommes à Mayotte, le roman s’ouvre sur le récit de Marie, une jeune infirmière en mal … Continuer de lire Tropique de la violence, de Nathacha Appanah : « C’est un roman de l’humanité et des inhumanités. »

Les violences raciales aux USA dans un texte poignant de Ernest J. Gaines dans le OFF du festival d’Avignon

La scène est dépouillée, juste un tapis noir au sol, un banc posé sur le côté. Un comédien, seul en scène interprète un type qui vient de commettre un meurtre et qui, surprise, veut se dénoncer à la police. Nous sommes dans une boîte de nuit, une jolie fille se fait aborder. Éclate une bagarre, et gars est planté… Une histoire presque banale, sauf qu’ici … Continuer de lire Les violences raciales aux USA dans un texte poignant de Ernest J. Gaines dans le OFF du festival d’Avignon

Article mis en avant

Patiemment l’oeuvre de Mia Couto fait sa place en Europe

En France, Mia Couto est publié par les éditions Chandeigne, Albin Michel mais surtout par les éditions Métailié. Rencontre avec Pierre Léglise-Costa, directeur de la collection Bibliothèque portugaise aux éditions Métailié, qui revient pour Project-îles sur l’œuvre de l’un des plus prestigieux écrivain inscrit à son catalogue. Pierre Léglise-Costa est aussi historien de l’art et linguiste, professeur, commissaire d’expositions, critique et traducteur. Il est spécialiste … Continuer de lire Patiemment l’oeuvre de Mia Couto fait sa place en Europe

Article mis en avant

Identités affiliatives et communs autodidactes chez Mia Couto

C’est justement en relation à cette essentialisation des identités autour d’une opposition modernité/tradition et d’une monopolisation de l’accès à la vérité et au savoir par l’Etat, que l’écriture de Terre Somnambule transforme le désordre de la guerre en force positive de subversion et donne naissance à ce qui me parait être un principe constitutif de l’écriture de Mia, l’orphélinité. Continuer de lire Identités affiliatives et communs autodidactes chez Mia Couto

Article mis en avant

Trois romancières pour raconter une histoire de l’île Maurice avec leurs sensibilités

« Je crois qu’un livre, c’est d’abord une langue, au départ c’est une phrase qui passe dans ma tête. Ce sont ensuite des couches et des couches qui se forment, et à un moment donné, ça prend, ça s’organise. L’histoire que j’ai, fini par s’écrire, grâce à des voix, les histoires me viennent ainsi » Continuer de lire Trois romancières pour raconter une histoire de l’île Maurice avec leurs sensibilités

Article mis en avant

Mia Couto reçoit PROJECT-ILES qui lui ouvre ses pages

Le dernier numéro de la revue PROJECT-ILES consacré à l’écrivain mozambicain Mia Couto vient de paraître. Vous pouvez vous le procurer chez tous les bons libraires à partir de ce 9 octobre 2015. A l’intérieur vous trouverez un long entretien avec le romancier et poète mozambicain, plusieurs articles d’analyse, des notes de lecture. Plusieurs articles consacrés à l’actualité théâtrale et cinématographiques sont disponibles également dans … Continuer de lire Mia Couto reçoit PROJECT-ILES qui lui ouvre ses pages

Signes d’affections et de nombreux hommages à Sony Labou Tansi, grand poète du XXè siècle lors de la 32è édition des Francophonies en Limousin

« Je m’en vais simplement vous entretenir de ma fonction de metteur en signes du monde, de la vie, de peur que la polémique ne vienne tout gâcher, je vous dit tout de suite que mes propos ne seront pas des vérités sacro-saintes […] j’estime par contre que la vérité est circonstancielle, temporelle, polycentrique et comme la beauté son éclat dépend du soleil ou de la lune ». Sony Labou Tansi Continuer de lire Signes d’affections et de nombreux hommages à Sony Labou Tansi, grand poète du XXè siècle lors de la 32è édition des Francophonies en Limousin

Francophonies en Limousin : Soeuf Elbadawi ou un musulman de moins au programme de la 32ème édition

Le comédien et metteur en scène Soeuf Elbadawi s’illustre encore une fois cette année à l’occasion de la 32ème édition du festival des Francophonies en Limousin, du 23 au 3 octobre 2015. Au programme une petite forme intitulée Un musulman de moins est une farce qui nous parle de la peur. La pièce propose un jeu de rôle entre réel et fictions. Le nom complet de la pièce c’est Banalités d’usage ou encore Un musulman … Continuer de lire Francophonies en Limousin : Soeuf Elbadawi ou un musulman de moins au programme de la 32ème édition

Sur Le balcon de Dieu avec Mayotte en miroir

Le Balcon de Dieu démarre avec une peinture assez peu flatteuse de l’île de Mayotte sur laquelle arrivent des touristes Sud-Africains qui n’avaient rien à faire là. Dire cela n’est pas formuler une critique négative contre le dernier roman d’Eugène Ébodé, c’est simplement pointer un nœud qui risque d’empêcher les récalcitrants d’aller au bout d’un roman qui vaut la peine d’être lu. D’abord les personnages … Continuer de lire Sur Le balcon de Dieu avec Mayotte en miroir

La Creuse : Paysages et Paysans (à propos de Un soleil en exil, de Jean-François Samlong).

« Le roman « Un Soleil en Exil » restitue un fait politique avéré et s’ancre dans une « histoire » personnelle ; Héva est un personnage douloureux qui, entrant dans la mouvance des revendications et se joignant au concert des dénonciations, déferlante de plaintes et de mises en accusation, décide en 2014 d’exprimer son ressenti d’adolescente implantée par la contrainte dans le département de la Creuse : la protagoniste tente de traquer, au plus près de son expérience, les sensations, les émotions et les bouleversements qui l’animent. Elle est le pivot narratif nécessaire pour que ce ne soit pas un document d’analyse historique mais le cahier d’un retour sur soi, une écriture du cri. » Continuer de lire La Creuse : Paysages et Paysans (à propos de Un soleil en exil, de Jean-François Samlong).

A propos du projet KAARO, avec Jeff Ridjali

Rencontre. « Ce projet KAARO est très important pour moi, car avec tout le travail du collectage de nos danses, ça permet aux jeunes mahorais d’avoir des grilles de lecture des danses mahoraises au contact des autres. Pour moi, la danse doit permettre de s’éveiller à cette culture. Sans s’enfermer dans le folklore. Cela dit, toutes ces danses d’origine bantu pour la plupart, comme le chakacha, … Continuer de lire A propos du projet KAARO, avec Jeff Ridjali

Atelier d’écriture lycée Abdoulhamid, 2013, Moroni

Pour inaugurer cette page, nous vous proposons des petits textes recueillis auprès de jeunes étudiants lors d’un atelier d’écriture, animé par notre collaborateur Nassuf DJAILANI, écrivain invité de la première édition du festival Escales culturelles des îles de la lune de septembre à octobre 2013. Des élèves encadrés par le professeur et écrivain Aboubacar Saïd Salim au lycée privé Abdoulhamid à Moroni, suivis des étudiants en Licence de … Continuer de lire Atelier d’écriture lycée Abdoulhamid, 2013, Moroni