Article mis en avant

« Pour moi, raconter c’est enquêter, c’est déplier le réel pour en observer toutes les aspérités. »

PROPOS RECUEILLIS PAR MAGALI DUSSILLOS ET NASSUF DJAILANI Dalie Farah est lauréate du Prix de l’Association des écrivains de langue française 2019 pour son premier roman Impasse Verlaine (éditions Grasset). Elle a également reçu le prix SGDL Dubreuil du Premier roman. Dernier en date, son roman est en lice pour le prix Ethiophile, 2020. Le prix franco-ivoirien dont le jury international est composé d’universitaires, de … Continuer de lire « Pour moi, raconter c’est enquêter, c’est déplier le réel pour en observer toutes les aspérités. »

Article mis en avant

Sortir indemne de l’Impasse Verlaine ?

PAR MAGALI DUSSILLOS La femme est prête, il faut la musique. On branche le poste à la prise de la salle de bain, et vendredi glisse une cassette qui envoie du synthétiseur gonflé à bloc. C’est l’ovation. Blanchette est de retour, la chèvre de Berbérie dévale les pentes rocailleuses dans le couloir des HLM. Maman est dingue, maman est belle, j’applaudis des mains et des … Continuer de lire Sortir indemne de l’Impasse Verlaine ?

Article mis en avant

Les ardentes braises de six décennies d’écriture

PAR NASSUF DJAILANI Au bilan, qu’est-ce qu’a été l’écriture jusque là pour Ananda Devi ? C’est à cette question que la poétesse semble vouloir répondre. Un point d’étape. Qui s’exprime ici ? La femme, la jeune fille, la mère, la petite fille, l’arrière petite fille ? Je te vois, non comme une brûlure, mais comme le souvenir d’une brûlure. Les étincelles mouvantes qui s’animent sous les paupières fermées … Continuer de lire Les ardentes braises de six décennies d’écriture

Article mis en avant

Zaho zay remporte deux prix au FID de Marseille 2020

PAR MAGALI DUSSILLOS Nous vous en parlions il y a quelques jours, le conte documentaire Zaho zay dont le texte a été écrit par Jean-Luc Raharimanana vient d’obtenir deux distinctions : le Prix Renaud Victor et la mention spéciale Georges de Beauregard International. Le film a été réalisé par Maéva Ranaïvojaona et Georg Tiller. Il était en compétition au Festival International du cinéma de Marseille (du … Continuer de lire Zaho zay remporte deux prix au FID de Marseille 2020

Article mis en avant

Zaho zay, une enquête à Madagascar dans un conte documentaire

PROPOS RECUEILLIS PAR NASSUF DJAILANI Rencontre avec Maéva Ranaïvojaona et Georg Tiller, co-réalisateurs de Zaho Zay, conte documentaire dont le texte a été écrit par le romancier et poète Jean-Luc Raharimanana. Ils viennent au Festival International de Film de Marseille du 22 au 26 juillet pour défendre leur film qui est dans la sélection officielle de la 31e édition du FID. Un film qui réunit … Continuer de lire Zaho zay, une enquête à Madagascar dans un conte documentaire

Article mis en avant

Zaho zay ou le récit d’une quête, dans la sélection officielle du FID 2020 à Marseille

PAR NASSUF DJAILANI Zaho zay est l’histoire d’une quête. Celle du père qui traverse tout le film. Ce conte-documentaire s’ouvre sur un plan large de la devanture d’une maison bourgeoise avec une femme assise sur le côté regardant l’horizon. Elle est de profil avec une jambe affalée de tout son long sous la varangue, tandis que l’autre est posée sur les marches. Elle a les … Continuer de lire Zaho zay ou le récit d’une quête, dans la sélection officielle du FID 2020 à Marseille

Article mis en avant

Avec Blaké, Vincent Fontano fait une ode à l’imaginaire d’un vigile

PAR NASSUF DJAILANI Blaké est un beau poème qui tisse la toile. Vincent Fontano signe là son premier court métrage qui vient d’être distingué par une avalanche de prix dont le Grand prix France télévisions du court métrage 2020, le Grand prix du Jury au festival international de Contis, le prix SACD & prix d’interprétation masculine au festival Cinébanlieue … et le jury ne s’y … Continuer de lire Avec Blaké, Vincent Fontano fait une ode à l’imaginaire d’un vigile

Article mis en avant

Yusuf Kadel, ou les voies(x) de la poésie

Propos recueillis par Véronique Chelin, Ph. D. (voir bio à la fin) Yusuf Kadel, poète et dramaturge mauricien né en 1970, est de ces êtres qui vantent et créent la poésie avec une fougue aussi fascinante que contagieuse. Au-delà des mers et des frontières, cet ambassadeur des mots et du rythme s’emploie non seulement à composer une œuvre toute personnelle et singulière, mais aussi à … Continuer de lire Yusuf Kadel, ou les voies(x) de la poésie

Article mis en avant

« Fahavalo, Madagascar 1947 », questionner le passé pour mieux comprendre le présent

PAR DOMOINA RATSARA A l’heure où l’interrogation sur le rapport du malgache à son histoire est plus que jamais au cœur de l’actualité, « Fahavalo, Madagascar 1947[1] », le film de Marie-Clémence Andriamonta-Paes, nous rappelle que la mise en scène de la mémoire est une des conditions nécessaires pour mieux voir ce qui relie notre passé à notre présent. « Celui qui ignore son passé est condamné à … Continuer de lire « Fahavalo, Madagascar 1947 », questionner le passé pour mieux comprendre le présent

Article mis en avant

« J’ai mieux compris après cette rencontre le silence et les non-dits qui entourent cette histoire dans toutes les familles » confie la réalisatrice

PROPOS RECUEILLIS PAR DOMOINA RATSARA PROJECT-ILES : Quand on regarde le film, on a l’impression qu’il a comme principale intention celle de s’interroger sur la transmission. Pourquoi ce questionnement est-il si important à vos yeux ? Marie-Clémence Andriamonta-Paes : Il y a eu un grand traumatisme en 1947, et nous savons que c’était grave mais nous ne savons pas vraiment ce qui s’est passé. L’intention était assez simple, … Continuer de lire « J’ai mieux compris après cette rencontre le silence et les non-dits qui entourent cette histoire dans toutes les familles » confie la réalisatrice

Article mis en avant

Le lamento de Winnie Mandela : voix de femmes tissées qu’il est urgent d’entendre

PAR MAGALI DUSSILLOS C’est à cette époque que ton visage a perdu cet entrain décontracté. Il s’est tendu avec une consciente détermination. Même sa beauté commença à montrer une once de menace. Le départ de Nelson tombait au bon moment pour opérer cette transformation. Tu vivais dans un mélange de colère, d’anxiété et de frémissements de vengeance. Tu t’es composé un regard résolu empreint de … Continuer de lire Le lamento de Winnie Mandela : voix de femmes tissées qu’il est urgent d’entendre

Article mis en avant

APPEL À TEXTES DE POÉSIE 2020 – PROJECT-îleS éditeur

APPEL À TEXTE DE POÉSIE 2020 – PROJECT-ILES ÉDITEUR – PRIX RAHARIMANANA La revue PROJECT-ILES, portée par l’association UWAHANDZIYA lance un appel à textes poétiques auprès de jeunes auteurs de Mayotte et de sa diaspora, qui n’ont pas encore publié à compte d’éditeur. L’objectif de cet appel à texte est d’encourager l’écriture à Mayotte, de faire émerger de nouvelles plumes et de permettre aux jeunes … Continuer de lire APPEL À TEXTES DE POÉSIE 2020 – PROJECT-îleS éditeur

Article mis en avant

Un pays, des regrets, et un appétit monstre pour saluer Haydar al-Fîhân (Haider Alfihan)

Par Nassuf DJAILANI Les rues de Sète ce jour-là étaient baignées de soleil. Un homme seul parmi les vivants. Sous une casquette d’un blanc éclatant, un visage souriant qui répond au Salam d’un bonjour chaleureux, avec cette main offerte qui retourne à la poitrine côté gauche comme pour y déposer la beauté du jour. Et les visages des protagonistes de s’illuminer comme une fleur qui … Continuer de lire Un pays, des regrets, et un appétit monstre pour saluer Haydar al-Fîhân (Haider Alfihan)

Article mis en avant

Entre le marteau et l’enclume*, roman d’Amir Ali : le combat de Faïna

PAR DAROUÈCHE HILALI BACAR Dans la littérature mahoraise, il n’est pas rare de trouver des textes qui ne sont romanesques ou poétiques que de nom[1]. Leurs auteurs sont convaincus de faire de la littérature parce qu’ils alignent des phrases, assemblent des paragraphes, imaginent des métaphores. En réalité ils racontent des histoires banales, des histoires sans intrigue, sans trame, sans enjeu littéraire. Et c’est bien dommage ! … Continuer de lire Entre le marteau et l’enclume*, roman d’Amir Ali : le combat de Faïna

Article mis en avant

La danse, cet élixir qui répare l’enfance

PAR MAGALI DUSSILLOS Papa, Pourquoi tu danses quand tu marches ?             Si Aden, le double fictif d’Abdourahman Waberi marche en dansant, c’est sur l’air d’une douce chanson, de celles qu’on offre à voix feutrée le soir. Un personnage s’adresse à sa fille avec une voix pleine de tact et de tendresse. C’est la simplicité de cette émotion pure qui nous fourre dans ses jupes dès … Continuer de lire La danse, cet élixir qui répare l’enfance

Article mis en avant

Ma promise d’Emilson D. Andriamalala vient d’être traduite en français chez Dodovole

PAR JOHARY RAVALOSON Considéré comme le père du réalisme malgache, Emilson Daniel Andriamalala (1918-1979) a écrit 18 livres reconnus comme majeurs dès son vivant. En sus de l’essai Ny Fanagasiana (1974), trois de ses ouvrages, Fofombadiko (1954, 1967, 1972, Prix Akbaraly en 1972), Hetraketraka (2 volumes, 1963), Ilay Vohitry ny Nofy (1972, Prix du ministère de l’Éducation) figurent au programme de l’enseignement général et sont … Continuer de lire Ma promise d’Emilson D. Andriamalala vient d’être traduite en français chez Dodovole

Article mis en avant

Parole d’amour pour un pays « fragmenté »

PAR NASSUF DJAILANI La liberté n’a pas de prix Elle est dans les spasmes incrédules Elle est dans la nouvelle vague repue de soleil Elle est à l’origine de cette bataille de mille ans La liberté appelle les flammes vives Ces vers sont extraits de Parole fragmentée (éditions du Cygne, 2020), c’est le quatrième recueil de poésie de Kader Mourtadhoi. Retenez bien son nom, il … Continuer de lire Parole d’amour pour un pays « fragmenté »

Article mis en avant

Syrie, parmi les vivants

J’irrupte au jour Comme une fleur du désert Le ciel est haut Le soleil est vaste dans un coin de ciel Brûlent mes pieds sans sandales Au milieu des tentes Le vent s’orage Dans un concert à ciel ouvert Et la vie s’illumine dans tes yeux qui retrouvent un enfant perdu Peuple des tentes c’est ici Le bonheur Le malheur est inconnu à cette adresse … Continuer de lire Syrie, parmi les vivants

Article mis en avant

Dernier espoir chante avec douceur les douleurs d’une île à la dérive

Comment raconter un pays qui grimace ? D’abord trouver un titre. Pour Del Zid ce sera Dernier espoir. Un album de douze titres qui fait la part belle à une langue, le kibouchy, le sakalave parlé à Mayotte. Que dit cette langue ? Entre autres que la coupe est pleine. Que le pays va à vau-l’eau, que toutes les valeurs se perdent, que la maison … Continuer de lire Dernier espoir chante avec douceur les douleurs d’une île à la dérive

Article mis en avant

Lettre à Salim

PAR Nassuf DJAILANI Il y a des anniversaires que l’on célèbre avec peine. Ce 31 mars est un moment d’hommage pour saluer ta mémoire cher Salim, parti trop tôt en 2015. Déjà. Enfant, les contes de ma grand-mère m’ont plongé dans le monde imaginaire de Nguvu Daïma. Il y avait toujours ce personnage féminin qui défiait tous les éléments et qui finissait toujours par se … Continuer de lire Lettre à Salim

Article mis en avant

« C’est la fonction de l’écrivain, de faire comprendre l’histoire coloniale en la donnant à ressentir » : Mia Couto

PAR MAGALI DUSSILLOS Un samedi de mars à Nantes, plane comme une douceur particulière, peut-être suscitée par la joie qu’on a de participer au festival Atlantide des littératures et des mots du monde et tout particulièrement d’assister à la conversation réunissant Mia Couto, Alain Mabanckou et Catherine Blondeau. Sur le site de l’organisation on présente Nantes comme « la capitale française de l’optimisme culturel et du … Continuer de lire « C’est la fonction de l’écrivain, de faire comprendre l’histoire coloniale en la donnant à ressentir » : Mia Couto

Article mis en avant

Amani Way explore les chemins du coeur et enchante, berce, réveille

PAR NASSUF DJAILANI Avec son nouvel album Amani way, Eliasse nous cueille d’abord par la douceur d’une voix. Nous sommes en pays comorien, et dans son archipel les audiences s’ouvrent souvent par le duwa, fidèle à cet héritage, l’artiste ne déroge pas à la règle. Les prières sont parfois pleines de désirs réclamés à l’Éternel. Il n’est pas un mystique, sa seule croyance est dans … Continuer de lire Amani Way explore les chemins du coeur et enchante, berce, réveille

Article mis en avant

Le Dictionnaire Enjoué des Cultures Africaines convie au dialogue d'une humanité partagée

Alain Mabanckou et Abdourahman Waberi sont des passeurs de textes qui portent haut les voix du dialogue et des fiertés assumées. Tous deux se représentent en « chasseurs de mythe » nous donnant l’impression de voir se déployer un espace qui paraît infini, d’abord dans la richesse des cultures qui l’ont fondé puis dans l’énergie que ces imaginaires, ces esthétiques, ces réalités, mettent à se déployer sur toute la planète. Continuer de lire Le Dictionnaire Enjoué des Cultures Africaines convie au dialogue d'une humanité partagée

Article mis en avant

Un roman qui abat la clôture des genres : Amour, patrie et soupe de crabes de Johary Ravaloson

Amour, patrie et soupe de crabes, le quatrième roman de Johary Ravaloson, livre un combat contre tous les « genres » qui encagent, qui empêchent les individus de se construire leur identité sexuelle ou artistique, de se bâtir leur « place » élective en société ou en littérature. Pour tisser un kabary à sa façon et « chambouler » l’ordre fouza, le narrateur, chauffeur antananarivien de taxi, peut compter sur la connivence suturale de Nivo, personnage emblématique de la Place du 13‑Mai, sarimbavy et mère, lectrice et couturière qui ne manque pas de style.
Continuer de lire Un roman qui abat la clôture des genres : Amour, patrie et soupe de crabes de Johary Ravaloson

Article mis en avant

Le dernier album de Mourchid Baco est un délice. Qui s'y frotte s'y pique

PAR NASSUF DJAILANI Désolé les enfants, est un album de la maturité, en forme d’excuses. Celle d’un artiste qui sublime la vie, mais qui se rend compte de l’insoutenable légèreté des êtres à en prendre soin. Mourchid Baco voit le jour dans le Sud profond de l’île de Mayotte, à Bandrélé le 1er janvier 1966. Son père est du village mahorophone de Bambo et sa … Continuer de lire Le dernier album de Mourchid Baco est un délice. Qui s'y frotte s'y pique

Article mis en avant

Un bestiaire fabuleusement d’actualité : Le Loup végétalien et autres fables contemporaines de Pierre Ferrand et Mary-des-ailes 

On connaît les noms d’Ésope, de Phèdre ou de Jean de La Fontaine, moins celui du brahmane indien Bidpaï. Écrit en sanskrit, son Pãncatantra enseignait l’art de gouverner à travers des fables mettant en scène des animaux anthropomorphes, notamment des chacals. Dans la famille inspirante des canidés, on trouve aussi le loup. Or c’est l’animal retenu par Pierre Ferrand et Mary-des-ailes pour titrer leur recueil illustré, Le Loup végétalien et autres fables contemporaines. Sur la couverture, un loup grave et un chimpanzé décontracté : ces gravures à la pointe sèche suggèrent d’emblée la double tonalité des apologues de Ferrand, où coexistent violente déploration et distanciation plus légère sur notre monde de disparités sociales, de frontières mortifères, d’écosystèmes moribonds ou de lâches conformismes. Vingt-cinq fables plaisantes, instructives et incisives, où animaux anthropomorphisés et humains animalisés nous éclairent sur nos travers. Continuer de lire Un bestiaire fabuleusement d’actualité : Le Loup végétalien et autres fables contemporaines de Pierre Ferrand et Mary-des-ailes 

Article mis en avant

L'auto-fiction a-t-elle contribué à un renouveau littéraire, s'interroge Darouèche Hilali Bacar

PAR NASSUF DJAILANI C’est un travail colossal, près de 500 pages sur les autofictions arabes, mais nous tenons-là un essai éclairant que vient de publier Darouèche Hilali Bacar. Il s’agit à vrai dire de la version remaniée de sa thèse parue dans la collection Autofictions, etc. aux Presses universitaires de Lyon. Avec une question centrale : est-ce que l’auto-fiction a contribué à un renouveau littéraire … Continuer de lire L'auto-fiction a-t-elle contribué à un renouveau littéraire, s'interroge Darouèche Hilali Bacar

Article mis en avant

L'Amphore de Salova : un premier roman iconique signé Sitraka Rafanomezantsoa et Opération Bokiko

« Le roman L’Amphore de Salova prend appui sur la vitalité des légendes malgaches (le tafasiry est la « salle de cinéma d’antan » p.25) pour raconter les difficultés des jeunes d’aujourd’hui. Ce fonds patrimonial local est mêlé à des sources intertextuelles extra-régionales, ce qui a pour effet d’ancrer les personnages dans le Sud malgache tout en les connectant à des paradigmes universels de pureté, de séduction et de perdition. » Continuer de lire L'Amphore de Salova : un premier roman iconique signé Sitraka Rafanomezantsoa et Opération Bokiko

Article mis en avant

La vie invisible de Karim Aïnouz, déchirant, mais beau

PAR NASSUF DJAILANI Pourquoi évoquer ici : La vie invisible d’Euridice Gusmao, ce film brésilien de Karim Aïnouz ? D’abord parce qu’il est beau, bouleversant, mais surtout parce qu’il évoque une histoire de vie qui ressemble à s’y méprendre à celle qu’aurait pu vivre des jeunes femmes et de jeunes hommes nés sous nos latitudes. Une histoire universelle. Ce film est un récit déchirant. Un … Continuer de lire La vie invisible de Karim Aïnouz, déchirant, mais beau

Article mis en avant

Naître ici, une oeuvre qui vous poursuit après l'avoir refermé

comment refermer ce livre alors qu’on ne cesse d’y revenir pour découvrir d’autres sens. Naître ici fait partie de ces œuvres auxquelles on revient sans cesse parce qu’elle explore tellement, qu’une lecture ne suffit pas. Ce recueil est un partenaire de voyage qui nous questionne sur notre propre identité et sur notre façon d’être au monde. Continuer de lire Naître ici, une oeuvre qui vous poursuit après l'avoir refermé

Article mis en avant

La femme à sa fenêtre, un texte poignant de Maram Al-Masri, publié dans la belle collection Poés’Histoires des éditions Doucey

PAR MAGALI DUSSILLOS La très belle maison d’édition Bruno Doucey vient de publier (en octobre) une nouvelle collection intitulée Poés’histoires dirigée par Murielle Szac. Cette collection accueille de grands poètes comme Yvon Le Men, Maram Al-Masri ou encore Venus Khoury Ghata,Bruno Doucey, dont les textes sont rythmés par de très belles illustrations de Sibylle Delacroix, Simone Massi, Nathalie Novi ou encore Sonia Maria Luce Possentini. « Une collection de … Continuer de lire La femme à sa fenêtre, un texte poignant de Maram Al-Masri, publié dans la belle collection Poés’Histoires des éditions Doucey

Article mis en avant

« Zazakely, aiguisez vos cornes, car des adultes oublieux ont cocufié l’avenir » Pierrot Men

Le noir et blanc offre une idée insaisissable de l’éternité. Elle ouvre ce bel album, baptisé Zazakely. Ce sont des enfants de Madagascar que Pierrot Men ne se lasse pas de célébrer. Continuer de lire « Zazakely, aiguisez vos cornes, car des adultes oublieux ont cocufié l’avenir » Pierrot Men

Article mis en avant

"L'engagement de l'auteur est dans l'amour et la dignité qu'il rend à cette population par l'acte même de la bousculer "

Les éditions Komedit viennent de rééditer en poche le recueil Une saison aux Comores, de Nassuf Djailani. Les rééditions ont cette vertu de faire se rencontrer le texte avec des lecteurs nouveaux qui parfois font la confidence de leur lecture. PAR MAGALI DUSSILLOS Entrer dans le recueil de Nassuf Djailani est un acte jubilatoire. Dès la première nouvelle, un enfant espiègle tire le rideau et … Continuer de lire "L'engagement de l'auteur est dans l'amour et la dignité qu'il rend à cette population par l'acte même de la bousculer "

Article mis en avant

Marronner avec Christiane Taubira dans une nuit d’épine

La nuit, et ce depuis l’enfance, l’auteure marronne et vole du temps pour la lecture et la musique. Ainsi, au fil des pages, elle partage avec son lecteur ses références littéraires et musicales. Elle fait découvrir les auteurs, les artistes, les chanteurs qui nourrissent et peuplent son univers. Continuer de lire Marronner avec Christiane Taubira dans une nuit d’épine

Article mis en avant

Les fables de La Fontaine en version mahoraise par Nassur Attoumani

PAR NASSUF DJAILANI Hale za Jean de La Fontaine, c’est le titre de ce défi que vient de relever le romancier et dramaturge mahorais, Nassur Attoumani. L’ouvrage tient sur un peu plus de 120 pages, avec une quarantaine de fables traduites en langue mahoraise. Un recueil composé en près de 6 mois, raconte l’auteur. Un défi qu’il s’est lancé à lui-même comme pour faire la … Continuer de lire Les fables de La Fontaine en version mahoraise par Nassur Attoumani

Article mis en avant

En refermant Rouge impératrice, on se surprend à rêver à un monde, à une langue à construire

« Rouge impératrice est une formidable histoire d’amour et on l’acceptera comme telle parce qu’elle est une mise en abyme de l’utopie politique : un homme et une femme entrent en relation en tant qu’êtres entiers, n’exigeant rien de l’autre, n’attendant pas d’être complété. » Continuer de lire En refermant Rouge impératrice, on se surprend à rêver à un monde, à une langue à construire

Article mis en avant

MALOYA, un spectacle pour tenter de raconter l’intime réunionnais*

Sergio Grondin est porté sur scène par les lumières efficaces et belles d’Alain Cadivel. La musique électronique de Kwalud nous entraîne dans de martelantes nappes sonores aux beats synthétiques. Et ce « théâtre-récit » est transcendé par la mise en scène de David Gauchard. Continuer de lire MALOYA, un spectacle pour tenter de raconter l’intime réunionnais*

Article mis en avant

Audur Ava Olafsdottir donne voix à celles qui se retiennent, saluée par le Médicis étranger 2019

« Blotti dans sa couette en duvet de canard, le poète ignore tout du phoque qui se débat dans ma tête, il tend les bras vers moi, je le laisse faire et je cesse de m’accrocher aux mots, demain matin ils auront disparu, j’aurai perdu mes phrases. Chaque nuit, j’en perds quatre. » Continuer de lire Audur Ava Olafsdottir donne voix à celles qui se retiennent, saluée par le Médicis étranger 2019

Article mis en avant

Petrusmok réédité à Maurice chez l’Atelier des nomades

PAR NASSUF DJAILANI « L’île Maurice est un pâté de roches dans l’océan Indien où, sur un fond de colonialisme négrier, vivote une pseudo-civilisation dont chaque communauté de l’île revendique le monopole ». C’est ainsi que démarre Petrusmok de Malcolm de Chazal. Une critique acerbe, pleine de paradoxe de l’île qui l’a vu naître le 12 décembre 1902, mais pour laquelle, il voue une affection sans borne. … Continuer de lire Petrusmok réédité à Maurice chez l’Atelier des nomades

Article mis en avant

La Tribune des Tréteaux : à propos de Loin des Hommes de Vincent Fontano*

Par HALIMA GRIMAL qui revient sur la dernière pièce de Vincent Fontano présentée à l’île de La Réunion en ce moment par la compagnie Kèr Béton. L’histoire de la pièce : « Un soir, tard dans une station-service, un homme et une femme se croisent, ils ne se connaissent pas. Ce regard échangé va entrer en résonance avec leurs vies : leurs vies de paumées, leurs … Continuer de lire La Tribune des Tréteaux : à propos de Loin des Hommes de Vincent Fontano*

Article mis en avant

« HEUREUX QUI COMME ULYSSE » ou le retour de Raharimanana

« Si la question du revenir hante tout écrivain en exil, cela semble plus apparent encore dans le cas de la littérature malgache. Parmi les œuvres de la Grande Île récemment produites en français, un thème semble récurrent, celui du retour toujours intranquille à la terre natale. » Continuer de lire « HEUREUX QUI COMME ULYSSE » ou le retour de Raharimanana

Article mis en avant

Le fils reçoit le Prix Sony Labou Tansi 2019

PAR NASSUF DJAILANI C’est devant une salle comble que la dramaturge Marine Bachelot Nguyen a reçu ce mardi 1er octobre 2019, le prix Sony Labou Tansi, dans le cadre du festival des Francophonies en Limousin. Elle a confié être « très émue par le jeu des lycéens qui ont mis en voix » sa pièce. La grande salle du Centre culturel Jean Moulin à Limoges résonne encore … Continuer de lire Le fils reçoit le Prix Sony Labou Tansi 2019

Article mis en avant

Avec Un soleil en exil, le dernier Samlong invite en Creuse

Le dernier roman de Jean-François Samlong, Un soleil en exil, revient sur la tragique histoire des enfants de la Creuse. Lui-même a failli en être. Il se met dans la peau d’un personnage prénommé Héva Lebihan pour donner corps, donner la parole à ces enfants blessés par l’inconscience d’un État qui les a arrachés à leur île, à leurs parents, à leur famille. Ce roman … Continuer de lire Avec Un soleil en exil, le dernier Samlong invite en Creuse

Article mis en avant

SIKA MILA, un album solaire signé M’TORO Chamou

Sika Mila, le dernier album de Mtoro Chamou est une petite merveille. On se souvient de l’ébauche du morceau qu’il avait interprété pour la première fois sur la scène du Milatsika en 2008, avec son frère Mikidache. Envoûtant. Le clin d’œil au festival Milatsika était tout trouvé. L’a-t-il fait exprès ? Milatsika en kibushi, le parler malgache de Mayotte veut dire « Nos traditions ». En mahorais Usika … Continuer de lire SIKA MILA, un album solaire signé M’TORO Chamou

Article mis en avant

Soumette Ahmed tente d’En finir avec Bob à Moroni, ce samedi 9 mars

Beaucoup de stress, mais aussi beaucoup de rires tout à l’heure à l’issue du filage de la pièce En finir avec Bob, dans la grande salle de l’alliance française de Moroni. Les tableaux s’enchaînent, la pièce offre une belle mosaïque. Picturalement, c’est un bonheur pour les yeux, le travail de la lumière est très beau, grâce aux propositions de Samir Houmadi. Alors qu’à l’intérieur, la … Continuer de lire Soumette Ahmed tente d’En finir avec Bob à Moroni, ce samedi 9 mars

Article mis en avant

Mourchid Baco, l’exilé enraciné

  Lors de sa tournée au mois de décembre, à Mayotte, Mourchid Baco, chanteur, poète, auteur compositeur mahorais, nous a accordé un entretien. Il revient pour la revue PROJECT-ILES sur ses débuts, son lien à l’île et sur son dernier album qui doit sortir courant 2019. PROJECT-ILES : Baco, parle-moi de ton enfance. Quel enfant étais-tu ? Qui était Baco, enfant ? Mourchid Baco : Ah ouais ! Mais c’est … Continuer de lire Mourchid Baco, l’exilé enraciné

Article mis en avant

« Beaucoup de femmes se sont vues, ou se voient en partie, dans Binta et elle aurait tout aussi bien pu être réelle. », Abubakar Adam Ibrahim.

Abubakar Adam Ibrahim est sans doute l’une des grandes révélations de cette rentrée littéraire 2018. Originaire du Nord du Nigéria, son nom est apparu dans la première sélection du Prix Femina, finalement attribué à Philippe Lançon, pour son roman Le lambeau (Gallimard). La Saison des fleurs de flamme publié en France aux éditions de l’Observatoire a été saluée par la critique, à raison. C’est le … Continuer de lire « Beaucoup de femmes se sont vues, ou se voient en partie, dans Binta et elle aurait tout aussi bien pu être réelle. », Abubakar Adam Ibrahim.

Article mis en avant

Le Grand Prix de traduction de la Ville d’Arles 2018 à Elisabeth Monteiro Rodrigues

Les traducteurs et traductrices sont ces passeurs qui sont trop souvent laissés dans l’ombre. Cette ombre parfois imposante de l’écrivain démiurge. Mais arrive parfois que le sort fasse bien les choses et rétablisse un peu de « justice ». Un peu de lumière pour ces créateurs, et créatrices de passerelles avec la magie de la langue, des langues. Justement, Elisabeth Monteiro Rodrigues vient de remporter le Grand Prix … Continuer de lire Le Grand Prix de traduction de la Ville d’Arles 2018 à Elisabeth Monteiro Rodrigues

Article mis en avant

Big Jim remet le couvert et promet un sacré gueuleton

Les nouvelles en provenance d’Outre-Atlantique ne sont pas très bonnes, c’est le moins que l’on puisse dire. Aux élections des midterms qui ont eu lieu ce mardi 6 novembre aux USA, le parti démocrate a désormais la majorité de la chambre des représentants, tandis que le parti républicain assoit sa domination au Sénat. Pour se consoler de trumpisation des esprits, il faut lire ou relire A … Continuer de lire Big Jim remet le couvert et promet un sacré gueuleton