Article mis en avant

Un roman qui abat la clôture des genres : Amour, patrie et soupe de crabes de Johary Ravaloson

Amour, patrie et soupe de crabes, le quatrième roman de Johary Ravaloson, livre un combat contre tous les « genres » qui encagent, qui empêchent les individus de se construire leur identité sexuelle ou artistique, de se bâtir leur « place » élective en société ou en littérature. Pour tisser un kabary à sa façon et « chambouler » l’ordre fouza, le narrateur, chauffeur antananarivien de taxi, peut compter sur la connivence suturale de Nivo, personnage emblématique de la Place du 13‑Mai, sarimbavy et mère, lectrice et couturière qui ne manque pas de style.
Continuer de lire Un roman qui abat la clôture des genres : Amour, patrie et soupe de crabes de Johary Ravaloson

Article mis en avant

Le dernier album de Mourchid Baco est un délice. Qui s'y frotte s'y pique

PAR NASSUF DJAILANI Désolé les enfants, est un album de la maturité, en forme d’excuses. Celle d’un artiste qui sublime la vie, mais qui se rend compte de l’insoutenable légèreté des êtres à en prendre soin. Mourchid Baco voit le jour dans le Sud profond de l’île de Mayotte, à Bandrélé le 1er janvier 1966. Son père est du village mahorophone de Bambo et sa … Continuer de lire Le dernier album de Mourchid Baco est un délice. Qui s'y frotte s'y pique

Article mis en avant

Un bestiaire fabuleusement d’actualité : Le Loup végétalien et autres fables contemporaines de Pierre Ferrand et Mary-des-ailes 

On connaît les noms d’Ésope, de Phèdre ou de Jean de La Fontaine, moins celui du brahmane indien Bidpaï. Écrit en sanskrit, son Pãncatantra enseignait l’art de gouverner à travers des fables mettant en scène des animaux anthropomorphes, notamment des chacals. Dans la famille inspirante des canidés, on trouve aussi le loup. Or c’est l’animal retenu par Pierre Ferrand et Mary-des-ailes pour titrer leur recueil illustré, Le Loup végétalien et autres fables contemporaines. Sur la couverture, un loup grave et un chimpanzé décontracté : ces gravures à la pointe sèche suggèrent d’emblée la double tonalité des apologues de Ferrand, où coexistent violente déploration et distanciation plus légère sur notre monde de disparités sociales, de frontières mortifères, d’écosystèmes moribonds ou de lâches conformismes. Vingt-cinq fables plaisantes, instructives et incisives, où animaux anthropomorphisés et humains animalisés nous éclairent sur nos travers. Continuer de lire Un bestiaire fabuleusement d’actualité : Le Loup végétalien et autres fables contemporaines de Pierre Ferrand et Mary-des-ailes 

Article mis en avant

L'auto-fiction a-t-elle contribué à un renouveau littéraire, s'interroge Darouèche Hilali Bacar

PAR NASSUF DJAILANI C’est un travail colossal, près de 500 pages sur les autofictions arabes, mais nous tenons-là un essai éclairant que vient de publier Darouèche Hilali Bacar. Il s’agit à vrai dire de la version remaniée de sa thèse parue dans la collection Autofictions, etc. aux Presses universitaires de Lyon. Avec une question centrale : est-ce que l’auto-fiction a contribué à un renouveau littéraire … Continuer de lire L'auto-fiction a-t-elle contribué à un renouveau littéraire, s'interroge Darouèche Hilali Bacar

Article mis en avant

L'Amphore de Salova : un premier roman iconique signé Sitraka Rafanomezantsoa et Opération Bokiko

« Le roman L’Amphore de Salova prend appui sur la vitalité des légendes malgaches (le tafasiry est la « salle de cinéma d’antan » p.25) pour raconter les difficultés des jeunes d’aujourd’hui. Ce fonds patrimonial local est mêlé à des sources intertextuelles extra-régionales, ce qui a pour effet d’ancrer les personnages dans le Sud malgache tout en les connectant à des paradigmes universels de pureté, de séduction et de perdition. » Continuer de lire L'Amphore de Salova : un premier roman iconique signé Sitraka Rafanomezantsoa et Opération Bokiko

Article mis en avant

La vie invisible de Karim Aïnouz, miroir du Brésil des années 50 pas si éloigné du Brésil actuel

PAR NASSUF DJAILANI Pourquoi évoquer ici : La vie invisible d’Euridice Gusmao, ce film brésilien de Karim Aïnouz ? D’abord parce qu’il est beau, bouleversant, mais surtout parce qu’il évoque une histoire de vie qui ressemble à s’y méprendre à celle qu’aurait pu vivre des jeunes femmes et de jeunes hommes nés sous nos latitudes. Une histoire universelle. Ce film est un récit déchirant. Un … Continuer de lire La vie invisible de Karim Aïnouz, miroir du Brésil des années 50 pas si éloigné du Brésil actuel

Article mis en avant

Naître ici, une oeuvre qui vous poursuit après l'avoir refermé

comment refermer ce livre alors qu’on ne cesse d’y revenir pour découvrir d’autres sens. Naître ici fait partie de ces œuvres auxquelles on revient sans cesse parce qu’elle explore tellement, qu’une lecture ne suffit pas. Ce recueil est un partenaire de voyage qui nous questionne sur notre propre identité et sur notre façon d’être au monde. Continuer de lire Naître ici, une oeuvre qui vous poursuit après l'avoir refermé

Article mis en avant

La femme à sa fenêtre, un texte poignant de Maram Al-Masri, publié dans la belle collection Poés’Histoires des éditions Doucey

PAR MAGALI DUSSILLOS La très belle maison d’édition Bruno Doucey vient de publier (en octobre) une nouvelle collection intitulée Poés’histoires dirigée par Murielle Szac. Cette collection accueille de grands poètes comme Yvon Le Men, Maram Al-Masri ou encore Venus Khoury Ghata,Bruno Doucey, dont les textes sont rythmés par de très belles illustrations de Sibylle Delacroix, Simone Massi, Nathalie Novi ou encore Sonia Maria Luce Possentini. « Une collection de … Continuer de lire La femme à sa fenêtre, un texte poignant de Maram Al-Masri, publié dans la belle collection Poés’Histoires des éditions Doucey