L’irrésistible nécessité de mordre dans une mangue

Actualité, Créations, Revue des écrivains

L’irrésistible nécessité de mordre dans une mangue, un ensemble de onze nouvelles de notre collaborateur Nassuf Djailani, vient de paraître aux éditions Komedit. Vous retrouverez une note de lecture dans le prochain numéro de la revue PROJECT-ILES à paraître en Juillet 2014.

« On va surtout insister sur le thème de  l’exil qui domine et qui sert ainsi de fil conducteur à ces fragments de vie. L’exil ici est présenté par l’auteur comme une « envie irrépressible de foutre le camp et de ne plus donner signe de vie », donc de quitter l’île natale parce qu’elle ne propose plus aucune perspective à ses habitants : « partir. Car le départ est devenu une assurance vie. Une fin en soi. Parce qu’il y a comme quelque chose qui déborde. Comme une colère contenue. Ou peut-être une lassitude, je ne sais pas trop. Un manque peut-être. Le fatalisme finit par rendre les gens amers. Convaincus que rien de positif, rien, même pas une herbe quelconque ne veut repousser sur cette terre aride. Il y a comme un excès de désespérance qui déboule de toute part, avant d’envahir les cœurs. » (p.58).

 

 

L'irrésistible nécessité de mordredansunemangue

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=42722

Catégorie : Nouvelles
Paru le : 20/02/2014
Pages : 92
ISBN : 978-2-914564-98-4
Publicités

PROJECT-ILES et littérature ZANZIBARIE

Actualité, Créations, Revue des écrivains, Vos critiques
Dans l'édition à paraître en Juillet 2014, rencontre avec deux auteurs majeurs de Zanzibar : Adam Shafi et Gurnah.

Dans l’édition à paraître en Juillet 2014, rencontre avec deux auteurs majeurs de Zanzibar : Adam Shafi et Gurnah.

Le prochain numéro de la revue PROJECT-îles sera consacré à la littérature de Zanzibar, avec deux invités majeurs : Adam Shafi Adam et Abdoulrazak Gurnah.

Les deux écrivains nous ont accordé un entretien exclusif que vous retrouverez dans le prochain numéro de la revue à paraître début Juillet 2014.

Un dossier complet, avec des analyses critiques des meilleurs spécialistes de la littérature de Zanzibar. Vous pourrez lire également des notes de lectures des ouvrages des auteurs invités mais pas seulement.

PROJECT-ÎLES c’est la découverte ou la redécouverte de l’univers des écrivains et créateurs de l’océan indien sur plus de 100 pages d’analyses, de réflexions et des critiques. Le photographe Hassan Khamis nous fait l’aimable cadeau de nous offrir quelques unes de ses meilleures photos pour rythmer ce numéro.

Rendez-vous chez vos meilleurs libraires pour commander d’ores et déjà votre exemplaire.

PROJECT-ILES et Littérature mauricienne

Actualité, Anciens numéros, Créations, Revue des écrivains, Vos critiques

Ananda Devi

 

Dans ce troisième numéro de la revue PROJECT-ILES, nous vous proposons une approche de la littérature mauricienne à travers les lunettes de la romancière, nouvelliste et poétesse Ananda Devi. Dans un entretien au long cours, la romancière revient sur son oeuvre, près de trente ans d’écriture. Ethnologue de formation, Ananda Devi nous narre Maurice par le menu. Elle brosse un tableau sans concession de son pays décrivant des univers saturés de violence. Des articles d’analyses ainsi que des notes de lectures sont consacrés à son oeuvre.

Dans ce même numéro, nous proposons une rencontre avec une figure majeure des Lettres mauriciennes,  le poète Edouard Maunick avec le concept d’identité-relation qu’on peut rapprocher d’Edouard Glissant.

L’autre temps fort de ce numéro c’est l’entretien avec l’historien Mahmoud Ibrahim qui vient de publier le premier manuel d’Histoire à des destination  des collégiens et lycéens comoriens. Une première depuis l’indépendance de la république comorienne en 1975.

Et puis nous vous proposons également une rencontre avec un ouvrage nécessaire à tous les amoureux de Madagascar et du groupe Mahaléo. 40 ans d’histoires de Madagascar, écrit par la journaliste Fanny Pigeaud avec des photos de Lucien Rajaonina (l’un des fondateurs de la radio télévision malgache né en 1943 et disparu en 1999). Dans une préface à cet excellent ouvrage d’histoire raconté à travers les chansons du groupe Mahaléo, l’écrivain Raharimanana écrit : « chaque chanson naît (renaît) sous les entretiens mené par Fanny Pigeaud. Ce livre nous fait voyager à la fois dans la naissance des chants mahaleo et dans celle douloureuse et en cours de l’île moderne, de ce Madagascar tant désiré, un véritable voyage artistique et politique ».