Et la graine reparaît aux éditions Komedit

Uncategorized

Et la graine, roman devenu presque un classique dans la littérature comorienne était jusque-là épuisé. C’est désormais de l’histoire ancienne. Les éditions Komedit, première maison d’édition comorienne vient de réparer ce manque. Et la graine, de Aboubacar Saïd Salim raconte les prémisses de l’indépendance comorienne, avec comme toile de fond la grève des étudiants de 1968. Dans sa préface à ce roman, Mohamed Toihiri écrit :

« C’est dans ce texte, dans sa langue, dans son ton, dans sa façon qu’il a d’articuler cet éloge de son pays, de cette époque, dans cet amour de cette grève que se trouve le talent de l’auteur, mais aussi son impertinence génératrice de liberté. »

Image 

Publicités

vos observations et commentaires nous intéressent

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s